Garantie remboursement Covid-19
ESI_logo Une école de ski du réseau ESI.

Comment devenir moniteur de ski ?

Le moniteur de ski est un éducateur sportif professionnel qui enseigne le ski, mais aussi le snowboard, à des enfants et à des adultes. Ce métier, physiquement exigent, est un métier de passionné de ski et de montagne. Voici une présentation de comment devenir moniteur de ski. Avec les commentaires de Antoine Wulveryck, moniteur de ski et formateur de la Ski Family à Risoul.

LE METIER DE MONITEUR

Le moniteur de ski travaille au rythme des stations de ski, c'est-à-dire entre 3 et 5 mois par an. Les moniteurs ont donc bien souvent des activités saisonnières complémentaires pour compléter leurs revenus le reste du temps.

Pendant chaque saison, le travail varie aussi énormément en fonction des périodes. En vacances scolaires, les stations sont prises d'assault par les familles qui souhaitent former leurs enfant. Le reste de la saison, les semaines sont souvent beaucoup plus calmes.

Le moniteur est avant tout un éducateur. Cela signifie qu'en plus d'apprendre aux élèves la technique en ski et en snowboard, il aide accompagne aussi dans la découverte d'un environnement, de ses dangers, comme de ses trésors.

"Les qualités primordiales pour devenir moniteur de ski sont : la pédagogie, la curiosité, la patience, et la persévérance."

LE SALAIRE DU MONITEUR DE SKI

Le salaire des moniteurs dépends donc de la station dans laquelle ils exercent, et bien sûr du nombre de clients qu'ils parviennent à accompagner.

Les moniteurs de ski sont rémunérés sur la base d'un taux horaire, qui peut être fixe sur la saison, ou varier en fonction des période de haute et de basse saison. Les taux horaires varient entre 30 € et 60 € par heure, en fonction de la saisonnalité, mais surtout du positionnement tarifaire de chaque station. Dans les stations très haut de gamme comme Courchevel, le niveau d'exigence des clients habitués aux hôtels 5 étoiles étant souvent plus élevés que dans les stations plus familiales, le prix des cours de ski s'aligne lui aussi.

En moyenne, les moniteurs peuvent toucher entre 15 000 € par saison sur une petite station, et 35 000 € sur les stations les plus huppées.

Mais attention, sur les stations les plus chics, la concurrence entre les moniteurs peut être rude, là où sur les plus petites stations, les écoles de ski luttent pour conserver leur moniteur. Il est donc parfois plus sûr de travailler dans une petite station pour s'assurer un nombre d'heures intéressant sur la saison, plutôt que d'arriver sur une station très concurrentielle.

LA FORMATION DE MONITEUR DE SKI

I. LE CYCLE PRÉPARATOIRE

L'entrée dans le cycle préparatoire: l'épreuve redoutée du Test Technique

Pour devenir moniteur de ski il faut être titulaire du Diplôme d'Etat de ski.

Son obtention nécessite un très bon niveau de ski. En effet, pour les premières épreuves du monitorat il sera fortement conseillé d'avoir acquis de nombreuses années (souvent en club) de ski afin d'obtenir le niveau requis du test Technique. Ce dernier est accessible à partir de 17 ans révolu. Il s'agit d'un slalom chronométré dont il est nécessaire de faire 25% du temps de l'ouvreur pour être admis.

"Pour réussir son diplôme et devenir moniteur de ski il faut se donner à 200% pendant 2 à 3 ans, le temps de sa formation. Quand tu veux réussir, il faut se donner tout les moyens pour y arriver. Plein de jeunes veulent devenir moniteur, certains ont un très bon niveau de ski mais physiquement il ne sont pas au niveau car ils ont une mauvaise hygiène de vie pendant la formation. Alors que d'autres jeunes, un peu moins bon, se donne à fond pendant la formation et réussissent à avoir le diplôme. C'est une question de motivation."

Le début de l'apprentissage pédagogique

Se déroulera ensuite la préformation : traduit comme étant un stage de pédagogie de 10 jours en station ou vous apprendrez les base de l’enseignement allant de la classe débutante à la classe 2.

À la fin de ce stage, une évaluation des mouvements et des termes appris pendant la formation sera faite

L'épreuve de l'Eurotest

Enfin, la derniere étape du cycle préparatoire: l'eurotest. Vous retrouverez comme pour le test technique une épreuve de compétition. C'est un épreuve chronométré très souvent considéré comme l'épreuve la plus technique de tout le diplôme. Il s'agit d'un slalom géant évalué en fonction du temps établi par les ouvreurs. Un temps de 20% de ce chrono sera requis pour les femmes, et 17% pour les hommes.

Préparez l'Eurotest avec la formation ESI Ski Family !

La Ski Family a créé en 2020 un nouveau centre de formation à dans les Alpes pour aider les apprentis moniteurs à passer la difficile épreuve de l'Eurotest !

En partenariat avec Alpes Academy & l'Ecole de Ski Internationale (ESI), les skieurs avancés qui souhaitent passer le cap ont désormais une formation adaptée pour s'entrainer avec des moniteurs de ski expérimentés dans la formation.
Tu souhaites te préparer aux premières épreuves du monitorat de ski ? Notre formation accélérée de 4 mois à un prix défiant toutes concurrence est faite pour toi !

“ Pour moi, c’est une chance incroyable pour les jeunes qui n'ont aucune affinité avec le milieu montagnard. C’est toujours difficile de débuter, on ne se voit pas skier, c’est pour cela qu’il est important d’avoir un coach afin d’être accompagné. {..} La formation à lieu de décembre à avril, à peu près 280 heures de formation. Les week-ends et pendants les vacances, les jeunes travaillent dans les boutiques de la station afin de payer une partie de la formation. Ils chaussent les skis la semaine, sauf le mercredi, de janvier à mars.”


Alors rejoints la team , ne rate pas cette opportunité et contact Benoit : Cliquer pour envoyer un email

II. LE PREMIER CYCLE

4 semaines de stage:

l'objectif de ces semaines sera de préparer le futur moniteur à répondre aux exigences pédagogiques indispensable à l'enseignement du ski à tous les niveaux et ce à ski et à snowboard. De plus, le futur moniteur sera évalué dans une descente libre toute neige où les formateurs observeront sa technique, son engagement, de même que son adaptation aux différents types de terrains (neige molle, neige dure, neige bosselée…). Une fois ce stage validé, c’est l’accès au deuxième et dernier cycle de la formation.

III. LE DEUXIÈME CYCLE

Une pédagogie axée sur la compétition :

Lors de ce cycle, il est essentiellement enseigné la pédagogie relative au ski de compétition. Il commence par un premier stage intitulé « le trassage », étalé sur une semaine, où il sera consacré à l’apprentissage du tracer de slalom et de géant.

Tu es un moniteur déjà diplômé et tu souhaites nous rejoindre ?

Contacte Benoit pour qu'on en discute !

Clique ici pour envoyer un email

En savoir plus sur notre mode de fonctionnement avec nos moniteurs :

Rejoindre la Ski family